Celui qui était somnanbule

 

3 heures du matin, dans la maison des Bing



Au bout milieu de la nuit, alors qu'il dormait paisiblement aux côtés de Monica, Chandler sort de son lit

les yeux grand ouvert. L'air parfaitement éveillé, il se met à déambuler dans la chambre sans trouver

chaussure à son pied , enfin du moins jusqu'a qu'il trouve le chemin de la sortie.......... c'est en se

cognant brusquement la tête en plein sur sa porte en bois qu'il parvient à sortir de la piéce.


Chandler : ( en se touchant le front ) - Oh milles excuses Rachel........ dis-donc t'as rien

dans le crâne mais par contre t'as une tête aussi dur qu'une porte en bois. ( en plein délire dans son

somnanbulisme )

En marchant de la même maniére qu'un mort vivant, Chandler se proméne complétement

nu de piéce en piéce sans savoir réellement ce qui l'intérésse. Une fois arrivé dans sa cuisine, celui-çi

prend un verre et le remplie d'eau froide.


Chandler : ( en se balançant le verre d'eau dans la figure ) - Allez c'est parti mon zizi !

( en n'ayant un léger frissonnement ) Glaçial cet eau......

Avec une coupe de cheveux déjanté laissant croire qu'une tornade est passé, Chandler sort de chez

lui et se rend à la maison voisine. Après avoir frappé à la porte une bonne dizaine de fois, quelqu'un

semble l'avoir entendu et ne tarde pas à aller à sa rencontre.


Chandler : ( en pointant son doigt vers Janice ) - Qu'a tu fais de Joey Jeanne d'Arc ?

Où l'as tu planqué ? Tes poches vite !

Janice : ( en robe de chambre, avec un seul oeil ouvert ) - Chandler ! Je sais que c'est la

journée de la femme aujourd'hui mais tout de même............ ( en évoquant sa nudité )

Chandler : ( en prenant un air réfléchi ) - Erreur Jeanne ! C'est journée de la crêpe

aujourd'hui.

Janice : ( en observant ses yeux ) - Dis donc Chandler tu n'te serais pas remis à fumer

du hachis par hasard ?

Chandler : - Ca suffit sorçiére ! Mange moi cru si tu veux mais laisse la liberté à Joey.

Janice : ( croyant qu'il s'agit d'une plaisanterie, celle-çi lui claque la porte au nez )

- VA FEN CULO !!!

Chandler : ( en se tenant le nez ) - Accueil mitigé, rageant mais mitigé..................

au faîtes qu'est-ce que je fais là moi ? Et à poil qui plus est........

Le matin de bonheur




L'heure de la rentrée des classes à sonné pour la petite Emma, qui se voit en cette nouvelle année scolaire

intégrer la classe de CE2. Exçitées comme jamais à l'idée de voir comment leurs fille s'adapte à ses

nouveaux petits camarades, Ross et Rachel assistent, derrière le grillage qui sépare la cour de récréation

à la rue, à la mise en file de chaque éléves par ordre alphabétique.


Ross : ( en hurlant et en tirant le grillage comme un fou furieux ) - Allez ma fille t'es

la meilleure ! Montre leurs ce que tu as dans le ventre !!!

Rachel : ( prise de frayeur ) - Nan mais ça va pas la tête Ross ! Ont n'aient à deux

métres d'une cour de récréation pas d'un stade de rudby.

Ross : - Elle a besoin d'encouragement.

Rachel : - T'appel ça des encouragements toi ?

Ross : ( perplexe ) - ....................... plus ou moins.

Alors que leurs maitresse commençe le discour de bienvenue, Emma se positionne dans la rangée en

se plaçant à côté d'une autre petite fille. Pourchassé par l'un de ses camarades de classe, un petit garçon

vient à bousculer Emma dans sa course. A terre, celui-çi ne vient même pas s'excuser et cela n'échappe

pas à Ross qui sans réfléchir, saute par dessus le grillage. Manque de chance, son laçet s'enlasse autour

du grillage et Ross se retrouve perché la tête en n'avant de l'autre côté.


Rachel : ( gênée par la situation ) - Mais à quoi tu joues Ross !!!

Ross : ( pendu comme un string ) - J'avais envie d'examiner de plus près la vie des

fourmis... nan mais tu vois pas que j'suis coinçé c'est pourtant clair !

Rachel : ( sans comprendre le pourquoi du comment ) - Si y'a quelqu'un qui est pas clair

c'est bien toi.... Ross !

Ross : - Rachel ?

Rachel : - Oui mon amour ?

Ross : - Ne cherche pas à comprendre tu t'fais du mal.

Rachel : - Bon très bien qu'est-ce que j'dois faire ?

Ross : - Pour commençer retiens fortement mon pied qui est coinçé et ensuite décroche

le laçet enrôlé dans le grillage tout- t'en douceur.

Rachel : ( en rigolant ) - Un vrai jeu d'enfants...

Rachel exécute les ordres de Ross mais dans le mauvais ordre de passage : au lieu de commençer

par retenir le pied de Ross, celle-çi décroche son laçet en premier et le résultat est sans appel......


Ross : ( en tombant d'un coup sec ) - J'ai dit en douçeurrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !!!

Rachel : ( en s'affolant ) - Ohhh la boulette........ mon chéri est-ce que ça va ?

Ross : ( en se relevant rapidement ) - Ma p'tite Rachel........

Rachel : - Oui mon p'tit Ross ?

Ross : ( effarouché ) - Si tu tiens à ma vie annule notre sortie spéléologie pour

dimanche tu seras gentil.

Rachel : ( déçu ) - Oh minçe ont tenaient tant à y'allez tout les deux.

Ross : - Oui bein......... plus maintenant.

Rachel : - Zut zut et zut alors !

Ross ne tarde pas à reprendre ses esprits et court avec une chaussure en moins voir sa petite fille.

Ross : ( inquiet ) - Emma est-ce que ça va ? Tu t'es fait mal ma puçe ?

Emma : ( avec un sourire embarrassé ) - Moi ça va mais c'est plutôt à toi qu'on devrait

demander ça.

Ross : - Euhhh............... on n'en reparlera plus tard tu veux bien.

Forte physiquement et à l'allure d'un garçon manqué, la maitresse allume sa cigarette et sa voix

monte en décibelle aussi rapidement que son pantalon.


La maitresse d'école à l'égard de Ross : ( en marchant comme un mec ) - Hé vous !

Ross : ( en dressant sa main vers la dame fiérement pour la saluer )

- Enchanté Madame je suis le pére de...........

La maitresse : - Garde tes mains pour pisser Rambo et vire rapidement tes fesses de

ma cour !

Ross : ( scandalisé par ses propos ) - Madame la maitresse voyons........ pas devant les

enfants.

La maitresse : - Vous êtes sourd d'oreille ou quoi ? J'ai dis dehors !!!

Ross : - Dois-je vous signaler que ma fille içi présente vient de se faire bousculer et que

le coupable se trouve être à ma plus grande peine l'un de vos éléves.

La maitresse : ( en relachant sa fumée vers le visage de Ross ) - Et alors !!! Des enfants

bousculés y'en n'a des tonnes içi et c'est pas parce-que Superman vient de débarquer qu'ça va changer c'est

pigé trou du cul !!! ?

Ross : ( asphyxier par la fumée ) - Une maitresse fumeuse et en plus mal éduquée.....

êtes vous sur que vous l'êtes ?

Emma ( en sentant la tension monter d'un cran ) - Tu vas avoir de sérieux ennuies papa

si tu t'en vas pas.

La maitresse ( en mettant la main dans sa poche ) - Votre arrogance va vous couté cher

blanc-bec.........

Emma : - Trop tarrrrrrrrrd.......

La maitresse ( en n'écrivant dans son carnet de note ) - Je vous colle un D pour

mauvaise conduite.

Ross ( stupéfait ) - Un D vous dîtes ?

La maitresse ( en matant les pieds de Ross ) - Et vous serez priez d'acheter une ardoise......

ainsi qu'une chaussure en plus.

Ross : ( en n'ayant un fou rire ) - Une ardoise.......... pourquoi pas une flûte

tant que vous y êtes.

La maitresse : ( en postionnant sur celui-çi ) - Qu'est-ce que vous croyez ça fait partie des

fournitures scolaires !

Ross : ( en faisant le pitre ) - Flûte j'en n'ais pas.

La maitresse : - Alors sanction !

Ross : ( en prenant un air plus sérieux ) - Voyons vous n'êtes pas sérieuse Madame je

ne suis pas l'éléve.

La maitresse : ( en haussant la tête ) - A bein à présent vous l'êtes, dans mon bureau

et qu'ça saute !!!

Ross : ( en tenant tête ) - Alors là il est hors de question que je vous suive.

La maitresse : - Vous préférez peut-être que je lâche mon pitbull ?

Ross : - Je vous suit !


Deux heures plus tard, au Central Perk



Chandler ( désemparé, il s'adresse à ses cinq amies de toujour )

- C'est décidé désormais je resterai éveillé !

Joey : - Nan tu sais ce qu'il te faudrait ?

Chandler : - Non dis moi ?

Joey : ( en s'imaginant des choses ) - Une bonne paire de menottes.

Chandler : - Bon ça suffit Joey j'te vois venir !

Joey : ( déçu ) - Minçe alors j'étais à deux doigts de te faire concrétiser mon fantasme.

Chandler : - A trois doigts j'dirais plutôt............. ( en voyant Joey s'exçiter )

et sans arrière pensée Joey !

Joey : - Pfff avec tout les sçénes de fesses que j'filme et qu'ensuite je revisionne,

et que j'revisionne encore et encore, le dur métier vous savez......... ( en le préçisant clairement )

nan nan car le tout n'est pas que de filmé, il faut aussi plonger au coeur de l'action pour mieux s'identifier au

personnage vous comprenez ? ( alors que tout le monde reste de marbre )

Monica : - Tout-ce que j'comprend c'est que ses trucs là c'est dégoutant.

Joey : - Pas plus dégoutant que la tactique que toi et Chandler allez mettre en pratique

ce soir.

Chandler : ( en devenant singlé ) - Nan mais tu t'fais des films Joey ont fera strictement

rien du tout ce soir !

Joey : - Ne mélangeons pas boulot et vie privée vous voulez bien, tournez en longueur de

journée des paires de fesses c'est déjà assez stressant pour mes neuronnes donc quelques

encouragements ne serait pas de trop les amies !

Monica : ( en n'ayant gros sur la patate ) - Bon ça suffit j'en n'ais assez entendu comme

ça pour aujourd'hui, allez debout Chandler j'temméne voir un médeçin.

Phoebe à Joey : ( en lui chuchotant ) - T'inquiéte Joey moi j'te soutiens à cent pour cent.

Joey à Phoebe : ( tout heureux et fier ) - Merci Phoebe, c'est la qu'on reconnait qui sont

nos vraies amies !

Phoebe à Joey : - A qui le dis-tu une amie comme moi ça se refuse pas...... ah au faîtes

je suis un peu à court d'argent en ce moment t'aurais pas 50 euros à me prêter ?

Joey ( le visage dépité ) - Ahhhhh mais à qui le dis-tu............. je les aient pas !

Phoebe : ( revancharde ) - C'est bizarre j'avais pourtant crue aperçevoir un billet de

cinquante euros dans ton portefeuille.

Joey : ( en tombant dans le piége ) - Comment t'as fais ça tu as un don ?

Phoebe : ( en l'embobinant ) - Beiiiiiiiiiii....... j'ai un don de voyançe vois-tu, je vois à

travers les choses.

Joey : ( en paniquant ) - Arrête tu m'fais peur là Phoebe !

Phoebe : - Dis- donc Joey Tribiani c'est une habitude chez vous de n'jamais porter

de slip ?

Joey : ( le regard figé sur Phoebe ) - C'est bon t'as gagné prend ce qu'il te faut Phoebe

mais j't-en supplit ne viole plus mon intimité ( atristé, il court se réfugier aux toilettes )

Phoebe : ( en se congratulant ) - Alors c'est qui la meilleure ?

Rachel : ( en lui tapant à la main pour la féliçiter ) - Là tu m'as drôlement épatée Phoebe.

Phoebe : - Qu'est-ce que tu veux c'est mon sixiéme sens, enfin c'est ce que croit

Joey du moins.

Ross : ( en récupérant son sac à dos ) - Bon c'est pas tout les filles mais moi j'ai école.

Phoebe : ( en le charriant ) - Oh quel chance tu as ! N'oublit pas de me ramener une

suçette quand tu reviens....... hihi.

Ross : - Jajaja... et toi va vite ouvrir une agence de voyance qui sais ça te rapportera

peut-être plus d'argent que " Tu pues le chat " , t'as de la chance tu pars de rien du tout.

Phoebe : ( soudainement démoralisée ) - Méchant va......

Ross : - Réaliste j'dirais plutôt.

Rachel : ( en terminant de boire son café ) - Allez j'taccompagne ! Je ne laisserai pas

cette singlée de prof dicter sa loi en toute injustice, elle va voir de quel bois j'me chauffe celle-là et on verra

bien qui aura le dernier mot !

1 heure plus tard, à l'école


La maitresse : ( assise dans son bureau de classe ) - Rachel ! Allez m'éffaçer le tableau

et plus vite que ça !

Rachel : ( en tout désarroi ) - Ouiiiii madame.

La maitresse : - Et comme il faut !

Rachel : ( enragée ) - Ouiiiiiiiii madame !

Emma à Ross : ( assient l'un à côté de l'autre ) - Dis papa..... pourquoi toi et maman

devez retournez à l'école ? C'est parce-que vous avez pas assez travaillez quand vous étiez petits ?

Ross : ( en mâchant un chewing-gum ) - Nan bien au contraire nous sommes des

parents suffisament intellegents ( avec un sourire orgueilleux ) enfin surtout moi.......

enfin bref ce que j'essaye de t'expliquer c'est que ta maitresse nous à.....

La maitresse : ( en tenant son batonnet à la main ) - Monsieur Ross !

Ross : ( en se levant, il se la pète en tournant son noeud papillon ) - Geller je vous prie.

La maitresse : ( en tapant du poing son bureau ) - Geller ou branleur j'men tape de

comment vous vous appelez ! Ce qui m'importe à moi c'est la disçipline et vous venez d'enfreindre une

de mes régles primordiale qui se prénomme " Silençe pendant que j'rectifie vos sales copies aussi

médiocre l'une que l'autre " !!!

Ross : ( aussitôt fou furieux ) - Quoi parce-qu'en plus ma copie est médiocre vous dîtes !

Attendez j'vais vous montrez tout mes bulletins de la primaire à la fac et là vous serez forçez d'admettre que.......

La maitresse : ( en hurlant comme une bête enragée ) - Silennnnnnnnnnce sinon je

hurrrrrrrrrrrle !!! ( après mûre réflexion ) mais je hurle déjà............. bon allez houst tout le

monde dehors sinon je sens que j'vais m'énerver !

Emma à sa maitresse : - C'est déjà l'heure de la récré maitresse ?

La maitresse : ( en n'avalant d'un coup sec une aspirine ) - Nan c'est l'heure de prendre

mes médicaments.

Rachel à la maitresse : - Bon assez ! Il est temps d'avoir une discussion franche

maintenant !

La maitresse : - C'est la pause alors allez rejoindre vos p'tits camarades dans la cour

et m'emmerdez pas !

Rachel : - Nan mais pour qui elle se prend celle-là ! Je m'appelle Rachel Green et

l'homme qui est à côté de moi c'est mon fiançé Ross voyez vous, nous sommes des adultes et nous

méritons d'être traitées comme tel chére madame ! Nous avons acceptées de rentrer dans votre jeu en

suivant vos cours infernaux pour nous excuser de vous avoir remontée les bretelles devant vos éléves,

maintenant que nous sommes seuls je vais vous dire ce que je pense de vous............ maiiiiiiiiitresse.

La maitresse : ( pris au dépourvu ) - Nan je vous en prie ne dîtes rien ma fille !

La derniére fois que des parents m'ont pris en cible j'ai failli ne plus revenir.

Ross : - En classe ?

La maitresse : - Nan de ma partie de golf avec le directeur..... mais biensûr que oui

en classe !

Ross : ( gêné ) - Ah d'accorrrrd.......... excusez moi !

Rachel : ( en fronçant les sourçils à Ross ) - Oui pour en revenir à ce que je disais.......

La maitresse : ( en dirigeant sa main vers Rachel ) - Stop ! Ca suffit ça en n'est trop

pour aujourd'hui.....

Rachel : ( abasourdie ) - Mais je vous est même encore rien dit !

La maitresse : - Oh si si vous en n'avez dit assez, trop j'dirais même. Vous savez ce

qu'il me faut ?

Ross : ( sans hésiter ) - Un psychanalyste.

La maitresse : ( en expirant profondément ) - Nan des vacances.....

Ross : - Ah....

La maitresse : ( en plein dans ses pensées ) - Sur les plages.....

( en pointant soudainement sa tête vers celle de Ross ) d'Alerte à Malibu !!!

Ross : ( pris de frayeur par sa furie ) - Alerte aux vipéres vous voulez plutôt dire.

La maitresse : ( spontanément ) - Oh vous taisez vous je vous est assez entendu

comme ça pour la journée !

Rachel : ( toute souriante ) - J'commençe par être de votre avis, allez viens là toi !

( en le prenant par l'oreille tout-en s'en allant )


Au même moment, dans le cabinet d'un thérapeute


Chandler ( allongé sur un divan, confiant ) - Je suis prêt docteur , dégraissez moi ce cerveau et

faîtes en ce que vous voulez .... détortiquez le , déssoser le ou dépluchez le , le résultat sera le même.

Je suis un mari comblé et rien ne me ronge de l'intérieur vous verrez .

Le thérapeute - Oui bien sûr , c'est ce que tout mes patients me disent , jusqu'a que je

leurs révéle ce qui les hantes nuit et jour et là...... ( ému ) et là......

( les yeux larmoyants )
et puis voilà .

Chandler ( en commencant à stresser , les narines dilatées ) - Finissez votre phrase

non de dieu !!!

Le thérapeute - Je ne veux pas vous flanqué la pétoche voyons.

Chandler ( tourmenté ) - Parce-que vous trouvez que ma tronche donne encore

l'impression d'être serein peut-être ?

Le thérapeute - Là-dessus vous marquez un point. Donc pour en revenir à ce que

je disais , la plupart de mes patients ont dû mal à se remettre de leurs souçis affectifs , ce qui les aménent à

consulter , disons...... quelques heures après ma relaxante séance , un autre médecin.

Chandler ( sans plus le lâcher du regard ) - Quel genre de médecin ?

Le thérapeute - Un psychiatre. Mais ce n'est pas tout !

Chandler - Ha parce qu'il y'a encore la camisole de force peut-être ?

Le thérapeute - Pas tout à fait mais on n'y est presque.

Chandler ( en tenant à préciser ) - Je disais ça en rigolant.

Le thérapeute ( en parlant sérieux ) - On ne rigole pas avec ces choses là

Monsieur Bing ! Imaginez qu'elle fût ma réaction en n'apprenant que deux jours plus tard , ont transfera mon

patient à l'azile , et enfin pour ma plus grande peine..... ( en n'ayant une larme à l'oeil, le regard

vers le haut )
à la morgue.

Chandler ( en se levant d'un coup sec du divan, irrité ) - Vos patients sont morts !!!

Le thérapeute ( en tenant à le rassurer ) - Nan nan je parle juste de deux cas parmis

mes 140 patients que j'ai pû examiner jusqu'au jour d'aujourd'hui.

Chandler ( mort de trouille ) - Vous voulez dire qu'un de vos patients sur 2 meurts

après consultation !!! ?

Le thérapeute - C'est exact oui , d'ailleurs j'ai..... j'ai une petite pensée pour eux à chaque

fois que je vois un nouveau patient assit sur ce divan , le regard stone , enfin..... un peu comme vous quoi.

Chandler - Rassurez moi vous êtes payé à l'heure n'est-ce pas ?

Le thérapeute ( étonné ) - Oui comment savez vous ça ?

Chandler ( bouleversé par tout ce qu'il vient d'entendre ) - Parce que si c'était pas le cas

j'imagine que vous pointeriez déjà au chômage pour cause de faillite !

Le thérapeute - Désolé mais je ne vois pas où vous voulez en venir.

Chandler ( en se rétractant sur lui même ) - Bein vous allez vite comprendre ,

la séance est terminé !

Le thérapeute ( en voyant Chandler s'en aller ) - Hé Ho ! Qui vous a permis de me volez

ma phrase fétiche ?

Chandler ( en claquant la porte du cabinet ) - Dieu lui même !

Monica ( assise dans la salle d'attente ) - Déjà terminé ? C'est quoi le diagnostic ?

Chandler ( éprouvé mentalement, à la recherche d'un second souffle ) - Un verre d'eau.

Monica - Jamais entendue parler.

Chandler - Nan quelque chose à boire j'veux dire , un truc qui relaxe , j'sais pas moi.....

une biére par exemple.

Monica - J'ai pas ça ici désolé. Mais qu'est-ce que tu as ?

Chandler - J'ai une peur bleue des thérapeutes voilà ce qui as ! Tu sais ce qu'il a osé

me dire ton médecin ?

Monica - Nan mais vu l'expression de ton visage je devine que ça n'a pas du te faire

grand bien. Nan mais regarde toi tu transpires comme un boeuf.

Chandler - Rentrons à la maison tu veux bien, j'texpliquerai tout après avoir desçendu

une bonne bouteille !

Monica ( en le voyant partir aux galops ) - De champagne j'espére !



FIN DE L'EPISODE





Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site